Balade dans le parc Central d’Espoo ce Vendredi

 

 

L’automne est arrivé : allons découvrir le parc central d’Espoo,  immense espace boisé de 880 ha,  jalonné de prairies et de larges chemins  se transformant en pistes de ski de fond en hiver. Nous y trouverons de superbes conifères, de magnifiques rochers de granit : de quoi se plonger dans une nature ressourçante, sécurisante et proche en voiture ou en métro …

Pour celles et ceux qui opteront pour les transports en commun, Sophie et moi vous  attendrons au métro de Matinkylä ou à l’entrée du parc située à Puolarmaari, Puolarmaari 3, ce vendredi 27 septembre.

La balade est accessible avec poussettes. Durée de la marche : 2h-2h30. Possibilité de déjeuner dans un des nombreux restaurants du centre commercial Iso Omena, à Matinkylä.

 

 

Parc central d'Espoo. Espoon keskuspuisto

 

Films français en salles et sur Yle Teema cet automne

Les hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman d’après le roman de Yasmina Khadra.

L’actualité cinématographique française sera à l’honneur dans les salles cet automne, notamment grâce au festival Amour et Anarchie (Rakkaus et Anarkia) qui démarrera très bientôt, à savoir le 19 septembre et qui nous fera découvrir une sélection de 28 films français, dont 27 très récents, de 2019 ou de 2018. Vous trouverez la liste dans le site cinefinn.com, absolument génial.

Les cinéphiles francophones et francophiles seront donc gâtés pendant le festival, avec des valeurs sûres comme le dernier Ozon, Grâce à Dieu, Les hirondelles de Kaboul de Zabou Breitman d’après Yasmina Khadra, Un amour impossible de Catherine Corsini avec Virginie Efira et le dernier Téchiné, L’adieu à la nuit.

Mais les opus de cinéastes comme Mikhaël Hers (Amanda), Justine Triet (Sibyl) ou la trilogie de Claire Denis me semblent très tentants également. Sans oublier tous les autres films, dont celui sur Jean-Paul Gautier  puisque Rakkaus et Anarkia a toujours tout bon.

Mais n’oublions pas les films français à visionner sur Yle Teema et à voir à la carte sur Yle Areena pour certains. Voici donc la liste publiée par l’Institut français :

Mercredi 25/09 à 22h Une saison en France, 2017
R: Mahamat-Saleh Haroun, A : Eric Ebouaney, Sandrine Bonnaire

Mercredi 13/11 à 22h Mon roi, 2015
R : Maïwenn, A : Emmanuelle Bercot, Vincent Cassel, Louis Garrel

”Kinoklassikko” – les classiques de cinéma tous les jeudis à 21h :
12/09 (125 ans de la naissance du cinéaste Jean Renoir 15.9.1894)
Une partie de campagne, 1936

La chienne, 1931 (12)
R : Jean Renoir, A : Michel Simon, Janie Marèse, Georges Flamand

14/11 Casque d’or, 1952 (12)
R : Jacques Becker, A : Simone Signoret, Serge Reggiani

21/11 Touchez pas au grisbi, 1954 (12)
R : Jacques Becker, A : Jean Gabin, Lino Ventura, Jeanne Moreau

05/12 Jeux interdits, 1952 (7)
R : René Clément, A : Brigitte Fossey, Georges Poujouly

06/12 Paris pieds nus, 2016 (S)
R et A : Fiona Gordon, Dominique Abel

26/12 L’argent de poche, 1976
R : François Truffaut

Le jour de projection sera précisé ultérieurement
L’étudiante et Monsieur Henri, 2015 (7)

R : Ivan Calbérac, A : Claude Brasseur, Guillaume de Tonquedec, Noémie Schmidt, Frédérique Bel

 

Festival de cinéma francophone en ligne

Avis aux cinéphiles : il vous reste encore jusqu’à dimanche inclus (le 17 février donc) pour profiter du Festival du film francophone en ligne MyFrenchFilmFestival.

Pour 8 euros, vous pourrez voir une douzaine de longs métrages et les nombreux courts métrages sont gratuits.

Les films sont récents, mis à part le  cultissime Mauvais sang de Leos Carax.

Le jury composé de 5 cinéastes francophones a réussi sa sélection, à mon avis …

 

L’art du crime

Pierrot, de Watteau, musée du Louvre (wikipédia)

Disponible sur Yle Areena, voilà une série française mêlant suspense et histoire de l’art. A savourer pour un bon moment de détente dans notre langue, avec en prime les sous-titres en finnois pour les  finnophones partageant nos vies … La série se compose d’intrigues s’étalant sur 2 épisodes d’une cinquantaine de minutes chacun. La particularité des assassins est d’être férus d’histoire de l’art et obsédés par un peintre en particulier. J’ai déjà vu 2 histoires, l’une centrée sur Watteau et l’autre sur Courbet. A noter que le réalisateur a filmé des scènes au musée du Louvre et au musée d’Orsay. Les images de Paris sont belles et donnent délicieusement le mal du pays. Deux épisodes seront encore diffusés aujourd’hui et demain sur Yle 1 à 17h10 environ, après les infos locales.

Balade du bord de mer de Lauttasaari à Lehtisaari

Mercredi 21 novembre, nous vous proposons  une balade maritime en bord de mer à Lauttasaari, dont une partie, exempte de constructions, permet de s’imaginer en pleine nature.

Nous poursuivrons, quasiment en  pleine mer, par l’île de Kaskisaari pour arriver  à Lehtisaari. Nous irons donc d’île en île en traversant de jolies passerelles. Possibilité de retour en métro ou en bus.

Lautasaari

Rendez-vous à la station de métro de Lauttasaari mercredi à 9h30.

 

 

Gâteau mi-cuit au chocolat ultra-rapide

Si ce week-end, il vous prend une envie soudaine de gâteau, de chocolat, ou les 2 en même temps, voilà une recette ultra-simple à faire faire par chacun des membres de la famille, s’ils le souhaitent. C’est chacun pour soi et tout le monde se régale …

Il suffit de disposer de mugs relativement grands et de quelques ingrédients  basiques. De plus, chacun obtiendra un résultat différent suivant le temps de cuisson … Très amusant.

Et puis, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple …

Donc, par personne, il vous faut :

  • 1 mug d’une contenance de 3,5 dl
  • 40 g de chocolat noir (tumma suklaa)
  • 1 oeuf (kanan muna)
  • 30 g de beurre sans sel (suolamaton voi)
  • 3 cuillerées à soupe de sucre en poudre (taloussokeri)
  • 2 cuillerées à soupe de crème liquide (kuohukerma)
  • 3 cuillerées à soupe de farine de blé (vehnäjauho)
  • 1 cuillerée à soupe de sucre vanillé que j’ai remplacée par une cuillerée à café de vanille en poudre (vanilja) – la marque bio Urtekram en propose et on en trouve chez Prisma
  • une pointe de levure chimique (leivinjauho)
  • 2 morceaux de chocolat pour la fin de la recette.
  • Et un micro-ondes

Cassez le chocolat en petits morceaux et faîtes des dés de beurre dans votre mug. Mettez-les ensemble à fondre au micro-ondes pendant 20 à 30 secondes à la puissance maximale.

Puis cassez directement l’œuf dans le mug. Mélangez avec une fourchette en soulevant légèrement la pâte. Rajouter le sucre, la crème, la farine et la vanille ainsi que la levure. Régalez-vous à bien touiller le tout. Avant la cuisson, vous introduirez les 2 morceaux de chocolat restants dans la pâte.

Mettez alors les mugs au micro-onde un par un, à la puissance maxi. Le temps de cuisson recommandé est d’une minute et demie à deux minutes. Au bout d’une minute 20, la préparation est presque figée à la sortie du micro mais après quelques minutes d’attente, le gâteau se solidifie.

Si la cuisson excède les 2 minutes, le gâteau n’est pas désagréable mais ce n’est plus un « moelleux ». Il faudra bien surveiller le gâteau et ouvrir la porte du micro à chaque fois que la préparation s’apprêtera à déborder du mug. Attendre à chaque fois que la pâte soit redescendue.

Bonne dégustation sans démoulage. Je n’ai pas rajouté de photo car le haut du mug était « taché » de chocolat -pas très photogénique- De plus,  j’ai préféré me régaler tout de suite ….

Jazz, musique contemporaine et danse

Parce que nous traversons une saison magique où nous avons néanmoins besoin de secouer nos méninges et de lancer des défis à nos sens assoupis, voici quelques stimulants pour nos yeux, nos cœurs et nos oreilles :

Le festival We Jazz 2018 aura lieu du dimanche  2 au dimanche 9 décembre, une occasion d’entendre du Jazz finlandais de haut niveau dans des endroits inattendus comme par exemple la galerie d’art Helsinki Contemporary. Expérience d’art total et intimiste garanti pour ce concert. Sinon, tous les goûts sont permis. Et cerise sur le gâteau, les prix sont plutôt doux ….

wejazzrecords.bandcamp.com/album/ii?fbclid=IwAR2JAPpnoHdh1kYwB3u870eGWd6ErN_wphLUey4OWcwVKR9DU_6czT-YcQQ

Voilà le groupe que nous y avons entendu l’année dernière.

Encore une alliance art – musique  contemporaine cette fois le 26 novembre à 19 heures à la galerie Forum Box située Ruoholahdenranta 3 A, l’ensemble  d’instruments à vent Tulkinnanvaraista (sujet à interprétation) donnera un concert d’oeuvres contemporaines et de Stockhausen …  Je connais la galerie et y ai vu souvent des oeuvres très variées et intéressantes. Je n’ai encore jamais entendu ces musiciens mais j’adore les instruments à vent et suis fan de Stockhausen …. Si, si, vraiment … Enfin, lorsque j’ai un moment pour vraiment me concentrer et que je suis en forme …

http://www.tulkinnanvaraista.fi/

Pour finir, je vous signale une oeuvre composite, From the Grammar of Dreams, alliant la musique vocale de Kaija Saariaho avec de la danse.  La danseuse étoile Minna Tervamäki, la violoniste Minna Pensola et la soprano Pia Freund donneront à voir et à entendre un spectacle total.

sellosali.fi/fi-FI/From_the_Grammar_of_Dreams(140643)

Je reconnais m’ennuyer souvent pendant les concerts traditionnels où les musiciens jouent habillés tout en noir et apprécier de plus en plus les spectacles alliant plusieurs formes d’art, comme l’opéra par exemple.

Un bonus : pour nous les romantiques amateurs de tradition, pourquoi ne pas aller voir  le Grand Classique de la danse La Sylphide interprétée par le Bolchoï aux cinémas Finnkino, dimanche 18 ou mardi 20 novembre. 

https://www.finnkino.fi/en/event/302739/title/ballet_la_sylphide/?

NB : j’espère que vous pourrez ouvrir les liens facilement dans une autre fenêtre.

Balade en bord de mer à Espoo : 2ème édition le 1er novembre

Merci à notre quintette féminin pour ce moment de légèreté et de communion avec la nature. Nous sommes parties de la station de Niittykumpu pour nous diriger vers Haukilahti et sa large plage de sable, de rochers ainsi que ses pins aux racines horizontales.

Nous sommes ensuite arrivées au Parc de Toppelund et son étrange digue qu’il nous a fallu absolument escalader jusqu’au bout ou presque …

Nous avons rencontré une famille de cygnes dont les 2 ados de la même taille que leurs parents, avaient encore leurs plumes marrons. Nous nous sommes alors prises à rêver de géologie, d’ornithologie …

Pour finir,  nous avons gagné le quartier de Westend, vu la première maison construite dans les années 30 ainsi que beaucoup d’autres fort intéressantes dont les plus récentes sont souvent immaculées.

Au bout de 2 heures, nous étions arrivées à la station de métro de Tapiola.

Pour la suite des photos de la balade vous devez vous loguer. Connectez-vous !

Joies et désagréments d’automne-hiver …

Après le passage à l’heure d’hiver, nous voici revenus au temps « heureux » où l’on éprouve l’envie irrépressible de bâiller dès que le jour est tombé  …

Et dire que bientôt ce sera déjà à 4 heures qu’il fera « noir comme dans un sac », comme on dit en finnois.

De plus, il semblerait que dès 2021, nous resterons bloqués à l’heure d’hiver pour toujours, car c’est ce que souhaite une majorité de résidents finlandais.

Bref, comment faire pour rester éveillé, au sens propre et au sens figuré, durant cette période de « kaamos » relatif (manque de lumière), puisque cela ne se fait pas d’hiberner.

Bien sûr, on peut se gaver de douceurs, dormir plus longtemps, faire la fête, s’exposer consciencieusement à une lampe de luminothérapie pendant 30 minutes chaque matin.

Mais nombreux sont les psychologues pensant que le meilleur moyen de survie à cette période est de continuer à bouger, de faire de l’exercice physique (et mental), et de s’offrir régulièrement une bonne séance de rigolades avec ses copains et ses copines.

Pour la luminothérapie, plus encore que l’usage de lampes, il est bénéfique de s’exposer à la lumière extérieure du jour, aussi gris soit il. Car la perception que l’on en a de l’intérieur, ne rend pas justice au bien-être qu’elle apporte une fois que l’on a mis le nez dehors.

Pour ma part, je n’en attends pas moins et avec impatience le temps de l’Avent où les guirlandes led ou pas d’ailleurs, apparaîtront aux fenêtres … Quoi de plus romantique de découvrir son pâté de maison tout enluminé et comme transfiguré … Et les balades en pleine nuit avec une lampe sur le front, quelle aventure …

De plus, je viens de me découvrir un amour pour la douceur et le mystère enveloppant de ces journées de grisaille où je me sens comme protégée … et dispensée par exemple de trop vouloir ranger ou redécorer mon chez moi puisque « rien ne se voit » , les contrastes de couleurs s’amenuisant …

Finalement, pourquoi vouloir trop se battre mentalement contre cette période de repos forcé de la nature et contre l’effet somme toute bénéfique que cela a sur nous …

Après cet article d’humeur écrit pour m’exercer à me servir du blog, je me sens toute détendue et prête à vous retrouver nombreux, je l’espère, demain matin à Niittykumpu pour un bain d’oxygène, de lumière, de convivialité et de rires.