Atelier lecture du vendredi 20 août

Vendredi 20 août – 10h00 (Helsinki)

Reporté au 27 août

Fille de l’eau de Emmi Itäranta est l’un des deux livres au programme de cette première session de l’atelier lecture de la nouvelle saison 2021 – 2022.

Paru en 2012, c’est un roman d’anticipation se déroulant en Laponie au siècle suivant.

La montée des eaux a envahi le sud de la Finlande, un grand pays asiatique domine la Laponie, la Suède et la Norvège ne sont plus habitables, les humains manquent cruellement d’eau douce.

Etrangement, le roman, traduit dans de nombreuses langues a été publié en France dans la catégorie jeunesse, ce qui n’est le cas dans aucun autre pays.
Il s’agit d’une dystopie qui permet d’éprouver une réelle empathie pour ceux qui souffrent déjà de pénuries en tout genre et/ou qui vivent dans une dictature.

Emmi Itäranta, la quarantaine, écrit ses livres au charme hypnotique en finnois et en anglais. Elle vit actuellement en Angleterre et manie le finnois avec un art inouï. Son héroïne principale est une très jeune femme, dernière d’une lignée de maîtres de thé – lien inattendu et bienvenu avec nos lectures japonaises. Et attention : l’intrigue pourrait vous captiver et vous inciter à lire plus que de raison.

L’auteure a déjà publié deux romans depuis Fille de l’eau. Espérons que le dernier, traitant de l’avenir de l’humanité … sans oublier la Laponie, sera bientôt traduit en français.

L’Humanité disparaîtra, bon débarras ! d’Yves Paccalet est Le second livre au programme du vendredi 20 août.

L’espèce humaine provoque des bouleversements irréversibles de son environnement.

Notre avenir est aussi bouché que celui des dinosaures ! Peut-on encore espérer que l’Homo sapiens acquière enfin la sagesse dont il se rengorge, alors que toutes les grandes questions (pollutions, saccages des terres et des mers, climats, nouveaux virus. ) sont négligées ou méprisées ? D’où vient cette folie suicidaire ? De ce que l’homme est un grand singe égoïste. Il obéit à trois pulsions : sexuelle, territoriale et hiérarchique.

Sa soif de domination le pousse à tous les crimes, y compris contre lui-même. Guerre nucléaire, climats en folie, empoisonnement de l’air et de l’eau, nouvelles maladies. Tout cela sera très drôle. Et après ? Rien. La vie créera de nouvelles espèces jusqu’à ce que le Soleil brûle définitivement la planète, dans environ un milliard d’années.

Bonnes lectures !

Annulé À venir Lecture