Un concert époustouflant

Em­ma­nuel Ceys­son, harppu

Jamais je n’avais entendu un récital entier de musique de harpe et ce fut magnifique : cet instrument est en général cantonné à la musique orchestrale du 19ème siècle, où il joue un rôle assez mineur. Le harpiste Emmanuel Cheysson est venu à Helsinki en décembre dernier donner un récital, disponible gratuitement en streaming.

A écouter au moins : Clair de Lune de Debussy. C’est le troisième morceau et il commence environ à la 14ème minute (éclairage bleu). Vous reconnaîtrez probablement la mélodie si émouvante …

Une surprise : de la musique contemporaine pour Harpe seule, de Marius Constant. Décoiffant et très beau. Intéressant de voir comment Emmanuel Cheysson obtient des sons inédits avec ce qui ressemble à un « bout de plastique plat  » qu’il fait coulisser sur les cordes de son instrument.

Et pour finir en beauté, la découverte d’une harpiste, compositrice et inventrice d’une méthode de harpe, prof de Lily Laskine, Henriette Renié. Il y a un siècle bien tassé, elle n’obtint pas le poste de professeur au Conservatoire de Paris, officiellement en raison de son catholicisme – la séparation de l’église et de l’état venait d’entrer en vigueur, officieusement parce qu’il était inenvisageable de confier un poste de cette envergure à une femme.

Laisser un commentaire