Recette de pain rapide

En mars dernier, j’ai décidé de faire mon propre pain. Les quatre kilomètres qui me sépare du village et le confinement m’ont incité à redécouvrir une tradition ancestrale. Mais je n’avais pas envie d’y passer la journée 😉

J’ai cherché sur le net et testé diverses recettes pour finir par mettre au point celle que je vous présente ci-dessous. Le but était de réduire le temps passé réellement à la fabrication et avoir une réalisation la plus simple possible.

Après avoir testé différents moules, j’ai choisi les moules en silicone sans bisphénol qui supportent les fortes températures. Le démoulage du pain y est facile et le lavage des moules aussi. Bien vérifier la température limite d’utilisation et préférer ceux fabriqués en Allemagne, la règlementation y est plus stricte. Si les moules ne sont pas en silicone, il est indispensable de les beurrer ET de les fariner.

Farine bio, levure lyophilisée et sel de Guérande

La recette est donnée pour une dose unitaire de 125g de farine qui donne approximativement un pain de 180g. Il faut préférer la farine T55 à la farine pour pâtisserie T45 car elle contient plus de minéraux.

J’utilise personnellement de la farine bio T65 (blanche) ou de la T110 (semi complète). J’y ajoute également, tout en ne dépassant pas 20 % du total, de la farine de seigle complète et du son d’avoine bio. ATTENTION, le seigle est moins panifiable que le blé et l’avoine ne l’est pas.

Ingrédients, base 125 g de farine
  • 125 g de farine.
  • 2,5 g de levure de boulangerie lyophilisée ou 6 g de levure fraîche.
  • 2,5 g de gros sel de Guérande (humide) ou 2 g de sel fin sec.
  • de 75 g à 100 g d’eau : plus il y a d’eau, plus le pain va lever mais plus la pâte sera collante et liquide au pétrissage.

En général j’utilise pour 4 pains :

  • denses : 75 g d’eau/125 g de farine ⇒ 1,5 kg de farine (multiple 12).
  • « baguettes » : 90 à 100 g d’eau/125 g farine ⇒ 1,25 kg de farine (multiple 10).
La levure fermente
Recette
  • L’eau doit être à 30°C.
  • Dans un récipient, bien mélanger la levure avec 1/4 de l’eau et laisser reposer 15 minutes, le mélange fermente. Ajouter le reste de l’eau, le sel et mélanger le tout.
  • Dans le pétrin, bien mélanger les diverses farines si besoin. Faire un puits et ajouter le mélange d’eau, de levure et de sel.
  • Pétrir pendant 5 minutes avec une grosse cuillère et à la main si nécessaire pour bien mélanger le tout.
  • Répartir en parties égales la pâte dans les moules pour faire les pâtons.
Les pâtons dans les moules avant levage
Levage des pâtons
  • Mettre dans le lèchefrite du four un bol ou une assiette d’eau chaude.
  • Enfourner sur la plaque centrale les moules contenant les pâtons.
  • Chauffer le four 10 minutes sans préchauffage à 50°C puis attendre une heure. Recommencer l’opération une fois si à ce stade, la pâte n’a pas encore doublé de volume.
Les pains sont cuits !
Cuisson
  • Sortir la plaque supportant les moules, laisser le bol dans le lèchefrite et préchauffer le four à 250°C.
  • Enfourner les moules et cuire pendant 30 à 35 minutes à 250°C. En fonction des fours, il est possible de réduire à 225°C au bout de 15 minutes si le pain s’avère trop cuit en surface.
  • Sortir du four et rapidement démouler les pains des moules pour que les pains « respirent ». Recouvrir d’un torchon le temps qu’ils refroidissent.

À déguster chaud sans modération 🙂

Avant la mise dans le sac à  congélation, pain à la farine blanche bio T65 seule.

Je fais en général quatre pains par fournée. J’en garde un frais et je coupe en tranche les trois autres que je mets au congélateur. Une fois le premier consommé, à chaque besoin, je décongèle des tranches au grille-pain. Pain croustillant et non rassis garanti en permanence ! 🙂

4 réflexions sur « Recette de pain rapide »

  1. Merci beaucoup Daniel ! Je vais tester cela 🙂 et je vais voir si je les réussis aussi bien que toi ! Ils font très envie en tout cas bravo !

  2. Bravo … pas si simple que ça.
    Une précision : l’avoine, en finnois kaura est panifiable. Je vous recommande de goûter les délicieux pains d’avoine finlandais. Le secret : au lieu de farine, on utilise des flocons d’avoine.

  3. Désolé Marie Noelle, mais je confirme que l’avoine comme l’orge et le maïs sont des céréales qui ne sont quasiment pas panifiables. Elles donnent des pains plats et serrés (galettes). On les utilise surtout en mélange dans des pains spéciaux car elles gonflent mal sous l’action de la levure (gluten différents du blé, sans propriétés viscoélastiques qui aident la pâte à lever et conserver sa forme). Les pains dits « d’avoine » contiennent du gluten ou de la farine de blé et toujours en proportion majoritaire, appellation qui devrait être « pain à l’avoine ».
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Farine_panifiable
    https://painsuisse.ch/blog/varietes-de-cereales-panifiables/
    L’exemple ci-dessous d’une recette de « kauraleipä » soit « pain d’avoine » en finnois : 5 dl de farine de blé, 2dl de flocon d’avoine 😉
    https://www.suomi24.fi/reseptit/kauraleipa

  4. Le kauraleipä est rond, souvent en couronne, la mie n’en est pas moins aérée et la croûte goûteuse et croustillante : j’adore, par exemple celui de Ullan pakari.

Les commentaires sont fermés.