Balade à Lammassaari ce vendredi 03 Mai

Cette semaine, 1er mai oblige, la balade aura lieu vendredi. Peut-être l’occasion pour de nouveaux adeptes du grand air de nous rejoindre ?!

Nous irons nous promener dans le quartier récent d’Arabia puis rejoindrons l’île de Lammassaari par un sentier à travers une roselière. Un site à découvrir ou redécouvrir !

Possibilité de lounas ensemble sur place.

Rendez-vous ce vendredi 3 Mai à 9h45, à l’entrée du centre commercial Arabia (Hämeentie 111).

Bon Vappu à tous 🙂 !

 

Lammassaari 03/05

 

Mise à jour du programme de l’atelier lecture

Bonjour à toutes et tous !

À la demande quasi-unanime des présents du dernier atelier lecture d’avril, nous avons reporté notre discussion sur le roman de Ruth Ozeki, « En même temps, toute la terre et tout le ciel » au prochain atelier de mai.

Au programme du 10 mai, est prévu le roman de Patrice Carlen Helmer, « Mai 68, elles m’aimaient ! ». Il ne peut être déplacé car Claire a pu obtenir une rendez-vous Skype avec son auteur pour ce jour là afin que nous puissions débattre avec lui.

C’est donc le roman de Michel Houellebecq, « La possibilité d’une île » que j’avais proposé en complément de celui d’Helmer pour le 10 mai qui est reporté au 7 juin. Je ne suis pas à Helsinki ce jour là, mais Skype possible bien sûr ! Ce roman est disponible en français, finnois, russe et anglais sur helmet.fi et également en epub.

N’oubliez pas de proposer des livres pour la saison 2019-2020. Évitez les livres que vous n’avez pas lu. La dynamique de vos choix doit être un coup de cœur ou un contenu qui vous a interpellé et que vous souhaitez partager.

Le critère de disponibilité en français est essentiel. Un seul exemplaire papier qui circule est très souvent insuffisant quand le roman n’est plus dans les étagères des libraires. L’accessibilité via helmet.fi en français et également en numérique pour les aficionado des liseuses est un gage de partage réussi !

Bonnes lectures ! 🙂

Balade au soleil ce mercredi 17/04

Avec ce magnifique début de semaine ensoleillé on n’a qu’une seule envie… aller se balader, non ?!

La balade de ce mercredi nous montrera de multiples facettes d’Helsinki sur quelques kilomètres à peine: départ de Kulosaari et son quartier résidentiel, puis bord de mer et nature sur Mustikkamaa, et enfin effervescence du nouveau quartier de Kalasatama. Possibilités de lounas à Kalasatama.

Pour profiter ensemble d’une belle journée, rendez-vous donc ce mercredi 17 avril à 9h30 au métro Kulosaari !

N’oubliez pas vos lunettes de soleil  

 

Mustikkamaa 17/04

 

Modifications dans les transports en commun

Bonjour tout le monde.. Je tiens à vous informer de modifications importantes qui se dérouleront dans les prix des transports en commun dès le 27.4.

Pour avoir plus de détails, consultez la page www.hsl.fi

J’ai fait un test sur une ligne intérieure à Helsinki, et le tableau indique la lettre à laquelle correspond la zone.

Tableau complet des nouveaux tarifs

En gros: Pour les zones AB, BC, D: Adulte 2,80€, ABC: Adulte 4,6€, CD: Adulte 4,2€, BCD: Adulte 5,4€, ABCD: Adulte 6,4€

Et plus cher si on achète directement au conducteur.

Le billet pour Suomenlinna, durée 12 h coute 5€.

Les billets enfants seront toujours à 50% du tarif adulte.

J’ai trouvé d’autres infos:

https://www.hsl.fi/en/traffic-bulletins/2019/hsl-public-transport-over-easter-weekend-17043

https://www.hsl.fi/en/news/2019/sms-tickets-and-mobile-tickets-windows-phones-withdrawn-27-april-17061

https://www.hsl.fi/en/news/2019/city-scooters-be-available-vuosaari-summer-17026

Les billets spéciaux dans les trams et qui étaient moins onéreux disparaissent

Voila, j’essaie d’aider de mon mieux, les informations en anglais ne sont pas encore toutes disponibles.

Quand sort la recluse

« Quand sort la recluse », roman policier de Fred Vargas sorti en 2017 et neuvième roman avec le commissaire Adamsberg vient d’être adapté en deux épisodes pour la TV. Le premier épisode sera au programme de France 2 ce mercredi 10 avril à 21:00 heure française, soit 22:00 en Finlande.

Début janvier nous avons eu l’occasion de lire et de discuter de « Pars vite et reviens tard » du même auteur et j’avoue avoir aimé le héro emblématique de Fred Vargas et ses acolytes au point de lire tous ses romans avec Adamsberg à ma disposition dans la foulée !

Je n’ai pas lu « Quand sort la recluse » et voici un commentaire dont j’ai trouvé le lien sur babelio qui m’encourage à regarder demain France 2 ! Ci-dessous le synopsis et la critique de Télé-Loisirs, ceux de Télérama avec TTT étant réservée depuis peu aux abonnés.. 🙁

SYNOPSIS

Trois vieillards sont morts à quelques mois d’intervalle, après une piqûre d’araignée, la loxosceles rufescens. Le petit monde des arachnophiles s’affole : la bestiole aurait peut-être muté après avoir ingéré trop de pesticides. L’hypothèse du commissaire Jean-Baptiste Adamsberg est évidemment plus prosaïque : l’araignée ne cacherait-elle pas une série de meurtres ? Il ne lui en faut pas plus pour se lancer dans une enquête, au grand dam de son fidèle second, Adrien Danglard, pas vraiment convaincu.

CRITIQUES DE LA RÉDACTION (avec 3 ***)

« Une adaptation réussie du roman éponyme de Fred Vargas portée par de très bons comédiens et riche en répliques savoureuses. Jean-Hugues Anglade est toujours aussi à l’aise dans son rôle du commissaire Adamsberg. Et dans le rôle du lieutenant Retancourt, Corinne Masiero est aussi drôle que dans son personnage emblématique de capitaine Marleau ».

Jean-Hugues Anglade à déjà interprété le commissaire Adamsberg dans la série de téléfilms de la Collection Fred Vargas réalisée par Josée Dayan :

  • Sous les vents de Neptune (2008)
  • L’Homme aux cercles bleus (2009)
  • L’Homme à l’envers (2009)
  • Un lieu incertain (2010)

 

Atelier lecture du 12 avril

Bonjour à chacune et chacun !

Le temps s’est échappé à vive allure et Sylvie nous manque déjà. Mais nous espérons sa présence grâce à Skype pour le prochain atelier lecture du vendredi 12 avril prochain…

Où se tiendra-t-il ? Chez Dorothée, notre hôtesse pour les prochains ateliers de la saison 2018-2019…

Nous parlerons d’« Harjunpää et le prêtre du mal », un roman policier écrit par Matti Yrjänä Joensuu en 2003. L’auteur est inspecteur divisionnaire à la brigade criminelle d’Helsinki comme son héros récurrent, Timo Harjunpää.

Son oeuvre riche et dense est composée d’une douzaine de romans policiers. Son personnage principal est dépressif et sans illusion sur la nature humaine, mais empreint d’humanité et de compassion.

« À Helsinki, prendre le métro devient de plus en plus dangereux. Quand on retrouve le cadavre d’un homme pris sous une rame, le premier réflexe des policiers est de penser à un suicide. Mais l’inspecteur principal Timo Harjunpää n’y croit pas. Pour lui, pas de doute, il s’agit d’un crime prémédité et méthodique…

Alors qu’il s’active, à l’abri d’un local désaffecté perdu dans le réseau ferré de la capitale finlandaise, un illuminé se prend pour le prophète d’une divinité tellurienne en l’honneur de qui il doit commettre des sacrifices. La prochaine victime est déjà choisie…

Pris dans une course sanglante contre la montre, Harjunpää arrivera-t-il à déjouer les maléfices du prêtre du mal ? »

Joensuu distille dans ce roman une ambiance désagréable qui progressivement nous enveloppe au fil des pages, un peu à la manière de certains thrillers américains.

Usagers dépressifs du métro, prenez le tram, vous êtes prévenus !

Le deuxième roman au programme de l’atelier d’avril est « En même temps, toute la terre et tout le ciel » de Ruth Ozeki, une écrivain et réalisatrice américaine née dans le Connecticut, d’un père américain et d’une mère japonaise.

« Entre réalité et imaginaire, une rencontre littéraire bouleversante entre deux femmes en quête d’identité. Puisant dans la tradition des  » I-Novels  » japonais, un roman à tiroirs empreint de questionnements métaphysiques, mais aussi humanistes et écologiques, auquel se mêle une troublante réflexion sur le temps, le langage, la méditation et l’Histoire.

Dans la lignée de Murakami, un bijou littéraire original, à la fois profond et plein d’humour, intime et universel.

Baie Desolation, Colombie britannique, Canada, 2011 Écrivain privée d’inspiration, Ruth découvre sur une plage un sac abandonné. Sans doute un des multiples restes du tsunami de 2011, qui s’échouent régulièrement sur les plages canadiennes. Mais ce sac cache bien des secrets : à l’intérieur, un bento Hello Kitty qui renferme un journal intime, reprenant la couverture originale de À la recherche du temps perdu, mais aussi un vieux carnet et quelques lettres illisibles.

Piquée par la curiosité, Ruth entreprend de résoudre l’énigme et de traduire le journal. Elle découvre l’histoire de Nao Yasutani, adolescente japonaise de seize ans. Dans l’univers feutré de leur maison canadienne, Ruth et son mari, Oliver plongent dans l’intimité d’une jeune fille déracinée qui, après une enfance passée dans la Silicon Valley, a dû regagner Tokyo, sa ville natale, terre inconnue dont elle ne maîtrise pas les codes.

Un retour brutal, le début du calvaire pour Nao : humiliée par ses camarades, la jeune fille se réfugie un temps chez son arrière-grand-mère, Jiko, fascinante nonne zen de 104 ans, ancienne anarchiste féministe, qui vit dans un temple près de Fukushima. Là, Nao apprend à être attentive à l’instant présent, à écouter les fantômes. Celui de son grand-oncle, Haruki Ier.

Nao va mieux, jusqu’à ce jour tragique à l’école. Privée de tout lien avec ses parents, la jeune fille dérive de nouveau. Au risque de se perdre complètement… À des milliers de kilomètres, Ruth n’a qu’une obsession : sauver Nao. Mais comment la retrouver ? De quand date ce journal ? Ce peut-il que la jeune fille ait disparu, emportée par le tsunami ? »

À très bientôt !

 

Atelier lecture du 12 avril