Porvoo en décembre

Mercredi dernier, le groupe des joyeux promeneurs a décidé que la balade hebdomadaire serait mise à profit pour découvrir le vieux village en bois de Porvoo, sous les lumières de décembre.

Le village médiéval de Porvoo, vu de la rive droite de la Porvoonjoki

Porvoo, Borgå en suédois vient de « borg » pour château et de « å » pour rivière. Son nom fait référence à la forteresse médiévale qui était située sur une colline, rive gauche de la rivière Porvoonjoki.

Le quai et les entrepôts du port, sur la rivière de Porvoonjoki

C’est l’une des six villes médiévales de Finlande, mentionnée pour la première fois en tant que ville au XIVe siècle.

Les entrepôts, suite…

La région de Porvoo est habitée depuis l’âge de pierre et dès l’époque préhistorique, la rivière servira de voie commerciale pour les habitants de « Tavastia », les tribus du « Häme » en finnois, qui vivaient principalement dans les régions intérieures.

Le village médiéval, vu du pont sur la Porvoonjoki, la cathédrale en arrière plan

Au moyen Age, les tribus du Häme avaient des colonies permanentes dans la région et commerçaient avec les Saxons. Le premier centre de commerce de la région s’appelait Saksala, la place des Saxons.

Dans le vieux village, les granges et hangars

Les cogue, les navires de commerce à l’époque médiévale sur la Baltique, en vieux saxon « der Koggen », remontaient la rivière jusqu’à Porvoo.

Les portes ouvragées des entrepôts

Les chroniques de Novgorod, la plus ancienne cité russe (859), décrivent les tribus du Häme en conflit permanent avec les russes, les Caréliens mais aussi avec d’autres peuplades baltes.

L’intérieur de la cathédrale de Porvoo qui n’a pas été abîmé lors de l’incendie de la toiture en 2006

C’était sans compter avec l’Optimum climatique médiéval (950-1350) qui rend cette région nordique nettement plus attractive pour les Suédois et les russes, comme le Groenland pour les Vikings 😉

Les « élèves » avec leur cartable sur le dos, sur le chemin de l’école – Koulukuja 😉

Les suédois envahissent la région et se battent lors de leur deuxième croisade (1239) contre ces tribus nombreuses et bien organisées. Ils construisent alors le château de Hämeenlinna en plein centre du Häme, après celui de Turku et de Vyborg (Viipuri).

Fenêtres dans la vieille ville

En 1323, le traité de Nöteborg repousse la frontière entre la Suède et Novgorod jusqu’au lac Ladoga et à l’Isthme de Carélie. Pour asseoir leur emprise sur ces nouveaux territoires conquis, le royaume de Suède envoient des colons s’y installer.

En redescendant vers la cathédrale..

La colonisation de Porvoo a été menée par l’Église catholique. D’après d’anciens textes, les colons, originaires du Svealand, la région centrale de la Suède, ont reçu des semences, du bétail et une exonération fiscale pendant quatre ans ! La ville aurait été fondée, quant à elle, dès 1346.

Dans une cour intérieure, derrière un des entrepôts au bord de la Porvoonjoki

Lorsque la Suède perdra Vyborg en 1721, le siège épiscopal Luthérien sera transféré à Porvoo. À cette époque, Porvoo est la deuxième plus grande ville de Finlande après Turku.

Iso Linnamäki, la colline du château… sans château 😉

En 1760 un incendie détruit les deux tiers de tous les bâtiments et maisons de la ville. Lors de sa reconstruction, le plan original ne sera pas modifiée, les nouveaux bâtiments seront construits sur les anciennes fondations médiévales.

Sur le chemin du château, vue sur le village médiéval

En 1809, la Suède cède son tiers oriental à la Russie après sa conquête par l’armée russe (1808-1809). La Diète de Porvoo de 1809 est l’événement initial de l’histoire de la Finlande. Le tsar Alexandre Ier fait des territoires conquis un grand-duché autonome. C’est l’acte de naissance de la Finlande…

Porvoo, Iso Linnamäki

L’existence du château d’iso Linnamäki reste mystérieuse. Le premier château en bois a probablement été construit vers 1200 sur la colline, avec vue imprenable sur la vallée et à proximité du port naturel. À la fin du XIVe, le château a été fortifiée par des doubles douves et palissades. Il ne reste que la trace des douves aujourd’hui.

Une balade très sympa et pittoresque, à refaire début 2019 avec de la neige, du soleil et la rivière gelée, pour exacerber les couleurs…

3 réflexions sur « Porvoo en décembre »

  1. Ah oui, à refaire! je suis frustrée de ne pas avoir pu venir. Très jolies photos et beaucoup d’infos intéressantes. Encore un article très bien ficelé. Merci Daniel!

  2. Quelle merveilleuse polychromie en ces périodes de demi-teinte!
    Bravo au photographe…
    Triste devoir un emploi du temps trop chargé qui m’empêche de vous accompagner…

Les commentaires sont fermés.