Un mercredi à Hietaniemi

Arrivé très en avance à l’école Jules Verne par rapport à notre heure de départ prévue pour la balade à Hietaniemi, j’ai découvert le Brooklyn Cafe situé au 19 de la rue Fredrikinkatu avec pour slogan : Coffe, bagels and more..

Brooklyn Cafe

Je révise en ce moment les huit saisons de la série américaine « Suits », en français « Avocats sur mesure » qui se passe à New York. Harvey Specter et Mike Ross achètent tous les matins des bagels à un vendeur ambulant en bas de leurs bureau.

Le mot bagel et.. le froid m’ont fait rentrer à l’intérieur. Ambiance Brooklyn immédiate, la langue de Shakespeare est de rigueur et les clients ont tous leurs bagels et leur coffee 😉

OpenStreetMap

Après une réunion statutaire du Cercle Jules Verne, les joyeux promeneurs se retrouvent à l’heure dite et nous empruntons le bus 24 pour rejoindre le second point de rendez-vous, le croisement de Lapinlahdentie avec Mechelininkatu.

Cimetière Orthodoxe

Nous longeons le cimetière Orthodoxe et au bout de la rue nous débouchons dans le parc de Lapinniemi où se situe l’hôpital de Lapinlahti « Lapinlahden sairaala », le premier hôpital psychiatrique de Finlande.

Lapinlahden sairaala

Conçu par Carl Ludvig Engel et terminé en 1841 il a fonctionné pendant 160 ans. Il a fermé fin 2008 malgré une opposition citoyenne à cette fermeture (dixit wikipedia). Aleksis Kivi, le père de la littérature en langue finnoise y a fait un séjour avant de mourir dans la cabane de son frère.

La cour de l’hôpital, coté mer

L’ancien hôpital est entouré d’un grand parc en bord de mer. Une partie des bâtiments est occupée actuellement par des associations. La ville d’Helsinki a l’intention d’en restaurer une partie et d’affecter différemment les espaces disponibles.

Laverie et boulangerie de l’hôpital

Le bâtiment en briques rouges situé au bord de l’eau est l’ancienne laverie de l’hôpital mais également sa boulangerie d’après Dorothée. Il y a actuellement un photographe qui y réside.. et qui fait également du pain !

Après la balade dans le parc de Lapinlahden sairaala, direction le cimetière de Hietaniemi à la découverte des tombes des hommes et femmes célèbres de Finlande. Mais avant, surprise ! La mer gelée est bleue…

Les cyanobactéries au fond de la baie

La couleur bleu est due aux algues bleues mortes et figées dans la glace ! En fait, les algues bleues ne sont pas des algues mais des Cyanobactéries qui vivent en colonies, l’espèce vivante la plus ancienne sur terre vraisemblablement vieille de 3,5 milliards d’années.

L’hôpital, la laverie et derrière la centrale électrique de Salmisaari

C’est grâce à la photosynthèse que cette bactérie primitive a transformé le CO2 en Dioxygène et que la vie biologique a explosé. Il en existe différentes espèces, pas toujours bleues quand elles sont vivantes, certaines très toxiques et toutes parfaitement adaptées aux différents climats. Elles ne pullulent pas en fonction de la température mais à cause de l’eutrophisation de l’eau.

Non, ce ne sont ni des bulots ni des frères de Swiip dans Lanfeust des Étoiles 😉 Hexaplex trunculus ?

Arrivés dans le cimetière, nous allons d’abord vers la pointe nord-ouest « Sankariaukio », la place des Héros, pour découvrir la tombe du  maréchal Mannerheim. Sur le chemin, une vasque décorée probablement d’Hexaplex trunculus, un des deux « Murex » massivement récolté dans l’Antiquité et qui permet d’obtenir la pourpre améthyste. Bizarre comme déco 😉

Urho Kaleva Kekkonen

Retour vers la tour de l’horloge où nous découvrons la tombe du président Kekkonen qui régna sur la Finlande sans discontinuer de 1956 à 1981. La fin de son « règne » intervient quand son premier ministre Mauno Koivisto refuse de partir et finalement le remplace. Ils sont voisins mitoyens de cimetière maintenant, la pierre tombale de Koivisto, juste à coté de celle de Kekkonen, a été inaugurée dimanche dernier 😉

Alvar Aalto

Nous revenons vers le sud-est pour découvrir la colline des artistes Taiteilijainmäki où sont enterré soixante-dix artistes de Finlande. Le choix du marbre de Carrare par Alvar Aalto n’a pas été judicieux à cause du climat pour la Finlandia-talo et ses autres créations, celui du calcaire pour sa tombe, apparemment non plus ! 🙂

Plan du cimetière de Hietaniemi

Café Regatta

Nous quittons le cimetière en longeant le bord de mer en direction du parc Sibelius. Nous nous arrêtons avant pour nous réchauffer dans le minuscule et sympathique café Regatta, situé au bord de mer sur Merikannontie.

Cafe Regatta, peinture dans les toilettes extérieures 😉

Fin de la balade et retour sur Kamppi pour un petit lounas-sushi pour ceux et celles qui n’avait pas d’enfants à récupérer à l’école..

Pour la suite des photos, connectez-vous !

3 réflexions sur « Un mercredi à Hietaniemi »

  1. Excellent article, merci.
    Eutrophisation : en clair, il s’agit d’un apport excessif de nutriments dans les eaux, entraînant une prolifération végétale, un appauvrissement en oxygène et un déséquilibre de l’écosystème. Mais bien sûr, vous l’aviez compris …

  2. Cela dit pour que les cyanobactéries ou algues vertes ou bleues prolifèrent il faut une eau eutrophisée et dont la température soit supérieure à 16 degrés. Et ce sont les rejets de l’agriculture (engrais), une épuration des eaux usées insuffisante, la pollution dûe au transport maritime qui amènent dans les eaux des organismes favorisant la multiplication des bactéries. C’est bien ça, n’est-ce pas ?

  3. « Les cyanobactéries sont particulièrement douées pour survivre dans ces environnements glaciaires, où elles sont généralement les phototrophes dominants dans les lacs et rivières, les calottes glaciaires, les déserts polaires et le permafrost. C’est notamment le cas des Oscillatoriales, Nostocales et Chroococales qui jouent un rôle particulièrement important dans l’écologie des lacs Arctiques et la structuration des communautés des micro-organismes dans les glaces (Bonilla et al. 2005, Jungblut et al. 2010, Tang et al. 1997) ».
    Citation extraite de la page 36 de la thèse de Justine Pittera, mars 2017
    https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01486637/file/2015PA066505.pdf
    La Nodularia spumigena (Nostocales) qui pullule dans la Baltique est « psychrotolérante » et prolifère à des températures comprises entre 15 et 20° C.
     
    Sur le site de la ville d’Helsinki, il y a une page qui donne la température de l’eau de mer et quantité d’algues. La moyenne 2008-2017 montre que les 15° C sont très souvent dépassés au mois d’août. Ce qui va faire la différence c’est la quantité d’ensoleillement et de phosphore dans l’eau comme le montre les courbe de chlorophylle et de turbidité (voir le lien sous l’image)
     
    Température de l’eau de mer et quantité d’algues

Les commentaires sont fermés.