De Kivinokka à Herttoniemi, la dernière balade 2018

Source de l’image, pk.reittiopas.fi

Conditions hivernales pour la dernière balade 2018 des joyeux promeneurs des francophones d’Helsinki ! Neige, ciel gris sombre et paysage en noir et blanc en ce mercredi 19 décembre, à deux jours du solstice d’hiver, le jour le plus court de l’année.

Kivinokka, le parc et ses mökki

Départ de la station de métro de Kulosaari et après un café chaud pris dans la boutique du métro, direction Kivinokka, la zone de nature et de loisirs située à l’extrémité sud-ouest de Herttoniemi. Après un kilomètre en bord de routes et d’immeubles, nous débouchons dans le parc.

Sentier nature

Kivinokka est utilisé par des milliers de résidents d’Helsinki. Il sert d’espace de loisirs en plein air depuis le début du XXe siècle et s’est imposé comme un des parcs régionaux important sur le plan culturel.

Plan de Kivinokka

Le paysage de Kivinoka offre un espace de loisirs ouvert avec une faune et une flore entrelacées avec des vieux manoirs, des mökki d’été et des jardins ouvriers.

Plan en relief pour les aveugles

Kivinoka compte environ 600 mökki d’été. La plupart des chalets d’été ont l’électricité mais les parcelles ne sont pas limitées. C’est un espace de loisirs ouvert avec de petits chemins forestiers que tout le monde peut emprunter.

Observatoire avec un plan en relief et des barrières protectrices pour les non-voyants.

Certains chemins sont prévus pour les non-voyants avec des plans en relief et des barrières latérales pour guider ! La Finlande est un des rares pays où les handicaps sont pris en compte dans les aménagements des parcs de loisir.

Les oiseaux se reposent et regardent la baie de Vanhankaupungin selkä 😉

Au bout de Luontopolku, nous faisons une petite halte à l’observatoire à oiseaux et admirons le paysage. Comme dans beaucoup de parc en pleine cité en Finlande, il n’est pas rare au détour d’un chemin de se trouver plongé en pleine nature et d’oublier la ville..

La baie de Vanhankaupunginlahti, paradis pour les oiseaux

La baie de Vanhankaupunginlahti est presque fermée par Kulosaari au sud avec Herttoniemi au sud-est et Kalasatama au sud-ouest. À partir de Kivinokka, tout l’Est de la baie et le nord jusqu’à Vikki est une zone nature, paradis pour les oiseaux.

Vue sur Kulosaari

Nous continuons notre balade vers la pointe Ouest de Kivinokka et nous apercevons la ville en arrière plan. Il a suffit de quelques centaines de mètres pour changer de monde et de nouveaux quelques centaines de mètre pour retrouver la nature. Nous en profitons pour boire un thé amené par notre guide Sophie 😉

Herttoniemen siirtolapuutarha

Pour rejoindre la deuxième partie de notre balade et passer sous Itäväylä, nous longeons le jardin communautaire d’Herttoniemi « Herttoniemen siirtolapuutarha ». Pas de commentaires sur cette zone de mökki concentrationnaire, cela dépasse ma compréhension 🙂

Immeuble en bord de mer et petit port de plaisance à Herttoniemenranta
Ponton à « avanto »

Arrivé à Herttoniemenranta, nous longeons le bord de mer et ses immeubles à vue imprenable en direction du parc du manoir, Herttoniemen kartanon puisto. En cours de route nous découvrons un ponton à baignade prévu pour les « avanto », les bains quand la mer est gelée.

Sous le pont sur Herttoniemensalmi, rive droite
Sous le pont sur Herttoniemensalmi, rive gauche

En passant sous le pont qui enjambe le détroit d’Herttoniemensalmi, c’est une profusion de couleurs qui nous accueille grâce à la créativité graphique de quelques artistes de rue, cela change du noir et blanc ambiant 😉

Le bord de mer du parc du manoir d’Herttoniemi
Les roselières du parc du manoir et leurs décorations de glace

Le chemin de bord de mer se poursuit le long du parc du manoir et bientôt nous arrivons au passage le plus étroit vers la baie de Porolahti. Il y a certainement un courant chaud à cet endroit car la mer n’est pas gelée et est devenu un repaire à canard !

Canards et oies sédentaires

Notre balade nature se termine au bout du parc et nous prenons la direction de l’immeuble de Marimekko (et de son self), notre destination finale. Encore une découverte d’une zone nature sympa d’Helsinki pendant une balade agréable entre amis. À refaire au printemps avec le soleil !

Google Earth

La lecture de la suite nécessite d’être logué. Connectez-vous !

Visite de Fazer en janvier

Je viens de regarder dans un premier temps, les visites organisées de Fazer. IL y a aussi divers ateliers pâtisserie etc .. organisation de fêtes mais pour les visites de groupe, il faut être minimum 10 personnes

lien : https://www.visitfazer.com/en/exhibition-tours/

également visite + dégustation

Visite guidée et dégustation
Minimum 10 personnes qui paye

Calendrier des visites, comptez 1 h

Prix Environ 15.50 €, réduction pour les étudiantes, les retraités etc .. 10.50€ par personne

Chacun peut réserver son billet individuellement sur le net ou alors, on prend un billet de groupe mais il faut être certains que tous iront

 

Aïlo : une odyssée en Laponie

Parce que la période de Noël est propice aux sorties en famille, voici une idée pour un voyage en Laponie, tout en profitant de la chaleur d’une salle de cinéma 😉

Demain, vendredi 21 décembre, sortira une coproduction franco-finlandaise :

Ailo – pienen poron suuri seikkailu

Et même s’il s’agit de la version finnoise, je pense que les images peuvent suffire pour se laisser porter par l’histoire 🙂

Ce film de Guillaume Maidatchevsky, tourné en Laponie sur un peu plus d’un an, raconte le combat pour la survie d’un petit renne sauvage, frêle et vulnérable face aux épreuves qui jalonnent sa première année. Son éveil au monde sauvage est un véritable conte au cœur des paysages grandioses de Laponie.

« En ce qui concerne la trame de fond, il n’y a plus qu’un seul troupeau de rennes en liberté dans le monde, et quand l’une des mères accouche prématurément, le reste du troupeau laisse le bébé derrière lui. Ainsi, nous pouvons voir toute l’histoire d’Ailo, qui est aussi mignon que Bambi, plus mignon même », explique le producteur Marko Röhr. « C’est un conte de fiction tourné dans les conditions d’un documentaire », ajoute Laurent Baudens, également producteur sur le film.

La version française, Aïlo : une odyssée en Laponie, sortira en Suisse romande le 20 février, et en France le 13 mars 2019.

 

Autres idées de productions finlandaises de saison à voir en famille :

Niko le petit rêne, un dessin animé de 2008

La véritable histoire du Père Noël, film de 2007

Passez de joyeuses fêtes !

 

Marche de Kivinokka à Herttoniemi mercredi 19/12

Ca y est, la neige a déroulé son tapis blanc pour nos balades ! Pourvu que ça dure ! Et que l’on puisse profiter de cette belle lumière et de la neige qui craque sous nos pas ce mercredi !

Au départ de la station de métro Kulosaari à 9h30, nous irons marcher à Kivinokka pour profiter de ce joli coin de nature si proche de la ville.

Kivinokka, vue sur Vanhankaupunginlahti

Puis nous longerons la mer à Herttoniemi jusqu’à rejoindre le outlet de Marimekko, où nous pourrons profiter d’un lounas au Maritori et éventuellement d’un peu de shopping pour ceux qui le souhaitent 😉

Prenez de bonnes chaussures ! A mercredi !

 

Seurasaari 23/01

 

Porvoo en décembre

Mercredi dernier, le groupe des joyeux promeneurs a décidé que la balade hebdomadaire serait mise à profit pour découvrir le vieux village en bois de Porvoo, sous les lumières de décembre.

Le village médiéval de Porvoo, vu de la rive droite de la Porvoonjoki

Porvoo, Borgå en suédois vient de « borg » pour château et de « å » pour rivière. Son nom fait référence à la forteresse médiévale qui était située sur une colline, rive gauche de la rivière Porvoonjoki.

Le quai et les entrepôts du port, sur la rivière de Porvoonjoki

C’est l’une des six villes médiévales de Finlande, mentionnée pour la première fois en tant que ville au XIVe siècle.

Les entrepôts, suite…

La région de Porvoo est habitée depuis l’âge de pierre et dès l’époque préhistorique, la rivière servira de voie commerciale pour les habitants de « Tavastia », les tribus du « Häme » en finnois, qui vivaient principalement dans les régions intérieures.

Le village médiéval, vu du pont sur la Porvoonjoki, la cathédrale en arrière plan

Au moyen Age, les tribus du Häme avaient des colonies permanentes dans la région et commerçaient avec les Saxons. Le premier centre de commerce de la région s’appelait Saksala, la place des Saxons.

Dans le vieux village, les granges et hangars

Les cogue, les navires de commerce à l’époque médiévale sur la Baltique, en vieux saxon « der Koggen », remontaient la rivière jusqu’à Porvoo.

Les portes ouvragées des entrepôts

Les chroniques de Novgorod, la plus ancienne cité russe (859), décrivent les tribus du Häme en conflit permanent avec les russes, les Caréliens mais aussi avec d’autres peuplades baltes.

L’intérieur de la cathédrale de Porvoo qui n’a pas été abîmé lors de l’incendie de la toiture en 2006

C’était sans compter avec l’Optimum climatique médiéval (950-1350) qui rend cette région nordique nettement plus attractive pour les Suédois et les russes, comme le Groenland pour les Vikings 😉

Les « élèves » avec leur cartable sur le dos, sur le chemin de l’école – Koulukuja 😉

Les suédois envahissent la région et se battent lors de leur deuxième croisade (1239) contre ces tribus nombreuses et bien organisées. Ils construisent alors le château de Hämeenlinna en plein centre du Häme, après celui de Turku et de Vyborg (Viipuri).

Fenêtres dans la vieille ville

En 1323, le traité de Nöteborg repousse la frontière entre la Suède et Novgorod jusqu’au lac Ladoga et à l’Isthme de Carélie. Pour asseoir leur emprise sur ces nouveaux territoires conquis, le royaume de Suède envoient des colons s’y installer.

En redescendant vers la cathédrale..

La colonisation de Porvoo a été menée par l’Église catholique. D’après d’anciens textes, les colons, originaires du Svealand, la région centrale de la Suède, ont reçu des semences, du bétail et une exonération fiscale pendant quatre ans ! La ville aurait été fondée, quant à elle, dès 1346.

Dans une cour intérieure, derrière un des entrepôts au bord de la Porvoonjoki

Lorsque la Suède perdra Vyborg en 1721, le siège épiscopal Luthérien sera transféré à Porvoo. À cette époque, Porvoo est la deuxième plus grande ville de Finlande après Turku.

Iso Linnamäki, la colline du château… sans château 😉

En 1760 un incendie détruit les deux tiers de tous les bâtiments et maisons de la ville. Lors de sa reconstruction, le plan original ne sera pas modifiée, les nouveaux bâtiments seront construits sur les anciennes fondations médiévales.

Sur le chemin du château, vue sur le village médiéval

En 1809, la Suède cède son tiers oriental à la Russie après sa conquête par l’armée russe (1808-1809). La Diète de Porvoo de 1809 est l’événement initial de l’histoire de la Finlande. Le tsar Alexandre Ier fait des territoires conquis un grand-duché autonome. C’est l’acte de naissance de la Finlande…

Porvoo, Iso Linnamäki

L’existence du château d’iso Linnamäki reste mystérieuse. Le premier château en bois a probablement été construit vers 1200 sur la colline, avec vue imprenable sur la vallée et à proximité du port naturel. À la fin du XIVe, le château a été fortifiée par des doubles douves et palissades. Il ne reste que la trace des douves aujourd’hui.

Une balade très sympa et pittoresque, à refaire début 2019 avec de la neige, du soleil et la rivière gelée, pour exacerber les couleurs…

Bûche au chocolat

Bûche au chocolat

Pour la pâte :

  • 150 gr de sucre en poudre
  • 6 œufs
  • 1 c à c de levure chimique
  • 100 gr de farine
  • 75 gr de maïzena

Pour la crème au chocolat:

  • 200 gr de chocolat noir à 70 %
  • 150 gr de beurre
  • un peu de crème liquide
  1. – Commencer la préparation par la ganache.

Faire fondre dans un poêlon  (ou au bain-marie) le chocolat et le beurre coupé en gros dés.

Remuer afin d’obtenir un mélange homogène et ajouter un peu de crème liquide.

Laisser refroidir et réserver au réfrigérateur.

2. – Préparer la bûche.

Mélanger les jaunes d’œuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et soit homogène. Ajouter la levure et la farine.

Battre les blancs.

Ajouter un quart des blancs en neige à la préparation et mélanger.

Ensuite ajouter la maïzena, puis délicatement sans les casser ajouter les blancs d’œuf restant.

Préchauffer le four à 220°C.

Recouvrir d’une feuille de papier cuisson une plaque de four avec bords à hauteur régulière (ou un plat à tarte rectangulaire) et verser la pâte.

Enfourner dans le four chaud pendant 5 à 6 mn maximum.

Vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau. Si elle est sèche, retirer du four. Si la pâte est trop cuite, elle se cassera.

Retourner la pâte cuite sur un torchon propre et retirer le papier cuisson délicatement.

Enrouler la pâte dans le sens de la longueur tant que la pâte est chaude. Attendre quelques minutes pour retirer le torchon en prenant soin de conserver la forme de la bûche.

Laisser refroidir la pâte.

3. – Ajouter la ganache.

Une fois que la ganache a bien pris, sans être trop solide, napper délicatement l’intérieur de la bûche sans la casser. Refaire l’opération sur l’extérieur de la bûche avec une spatule.

 

 

 

Atelier lecture de décembre

Bonjour à tous et toutes,

Nous sommes au seuil du dernier atelier de l’année 2018.
Comme le temps passe vite…
Ce sera avec plaisir que je vous accueillerai Vendredi 14 Décembre à la maison comme d’ habitude pour notre atelier façon « Pikku Joulu »!

Je vous propose de commencer à 10h00.
Vers 12h00 , une séance pendant 30′ de sophro-analyse offerte gracieusement par Claire pour celles et ceux qui se sont inscrits.

Et ensuite , nous pourrons reprendre nos conversations tous azimuts jusqu’à 13h15 avec un graveläx sur le pouce que nous aurons préparé avec ceux qui ne participent pas à la séance.

Tommi Kinnunen – Là où se croisent quatre chemins

Nous aurons le loisir d’échanger sur le premier roman de Tommi Kinnunen : « Là où se croisent quatre chemins ». Ce livre retrace plus de 100 ans de l’histoire d’une famille originaire d’un village perdu au cœur de la Taïga, au nord de la Finlande.

Il tisse les événements de plusieurs vies par le biais de 3 femmes et un homme sur un canevas qui nous livre au fil des pages les détails du quotidien, les projets développés, les épreuves traversées, les non-dits gardés trop longtemps secrets.

Au fil des pages de cet ouvrage, j’ai encore une fois réalisé que la perception et le ressenti que nous pouvions avoir de la vie et des personnes qui nous entourent était propre à chacun et pouvait être faussée par notre vécu…

A très vite donc…
La porte sera comme ordinairement ouverte à partir de 9h30…

Je vous embrasse !

Sylvie

Infos pratiques

Pour les intéressés, je signale que le Finnkino de Itäkeskus ayant ouvert ses portes, la durée du stationnement dans le parking est de 5 h.. Du coup, si nous avons des activités dans ce secteur, comme des balades par exemple., il sera possible de laisser le véhicule dans ce parking.

Oodi, la nouvelle bibliothèque

Oodi, vu de l’intérieur de Musiikkitalo

Oodi, « Ode » en français, a ouvert officiellement ses portes le 5 décembre, le dernier jour du centième anniversaire de la Finlande. Sa structure ondulante en bois d’épicéa et verre contraste avec les bâtiments en métal et verre qui l’entourent comme le récent Musiikkitalo et son précurseur Sanomatalo, le premier immeuble à grande baies vitrées d’Helsinki, sans oublier le musée d’art contemporain Kiasma en verre et béton.

Oodi, Musiikkitalo et Kiasma

Oodi est le fruit du bureau ALA Architects et est recouverte de 160 kilomètres d’épicéa finlandais, en fait pas tout à fait car les travaux ne sont pas encore terminés comme on peut le voir sur les photos.

Oodi, toutes les lattes de bois ne sont pas posées..

Les dates de livraison sont rarement respectées dans le bâtiment en Finlande et les ouvriers ont eu beau mettre les bouchées doubles pour terminer l’extérieur de l’édifice, l’installation des panneaux de bois s’est avérée beaucoup plus longue que prévu.

Rez de chaussée, vu de l’escalier mécanique vers le deuxième niveau

La nouvelle bibliothèque est destinée à promouvoir la connaissance, l’apprentissage et l’égalité d’accès à la culture. 100 000 livres seront à la disposition du public au 3ème niveau du bâtiment.

Deuxième niveau inaccessible pour le moment

Au deuxième niveau, Oodi cible également d’autres amateurs de culture et technologie, avec des studios de musique, des salles de montage de film et un cinéma. La mise à disposition gratuite d’imprimantes 3D et de découpeuses laser fait partie du programme. Le deuxième niveau n’est pas encore ouvert.

Le troisième et dernier niveau, la bibliothèque

Samedi je n’ai pas vu les robots déplacer les livres… Eh oui, il y a une armada de robots semblables à de petits chariots gris qui normalement vont se mouvoir à l’intérieur et à l’extérieur des ascenseurs, contourner les obstacles (à vérifier) et amener les livres aux rayons prévus. Là, un être humain prendra le relais… pour le moment 😉 Les robots feront partie du spectacle pour les 10.000 visiteurs attendus chaque jour.

Dernier étage, la pointe coté Musiikkitalo

Oodi aura des zones calmes pour étudier mais dans les autres parties, le silence ne sera pas la loi. Bruit et désordre seront la norme dans le coin des « nerds » – l’endroit où se rassembler et créer pour y construire des objets, utiliser des instruments de musique ou jouer à des jeux sur console (2ème niveau).

Le coin des enfants

La décision de ne pas séparer la section enfants de celle des adultes dans le dernier étage panoramique du bâtiment, un vaste espace de 50 mètres de long aux murs de verre de chaque côté et au toit en forme de nuage a été mûrement réfléchie par la direction de la bibliothèque. Le bruit des enfants est pour elle un bruit « positif » et elle précise que l’acoustique est telle que si les gens crient d’un côté, c’est à peine audible de l’autre.

Le coin café

À contre-courant de la fermeture de bibliothèques partout dans le monde, la Finlande a investi 100 millions d’euros dans Oodi. Dans une Finlande de 5,5 millions d’habitant, 68 millions de livres sont empruntés chaque année. Après l’eau potable, les bibliothèques d’Helsinki sont le deuxième service public le mieux apprécié et il n’y a pas eu pour le moment de reproche pour ce très important investissement financier.

La pointe nord, avec vue sur la musée National et Finlandia-talo

En tant qu’heureux participant à l’atelier lecture, j’apprécie la facilité de l’emprunt d’ouvrage (en français) grâce à helmet.fi, le service web des bibliothèques d’Helsinki. Par contre j’ai un petit bémol à dire concernant cette magnifique bibliothèque..

12 places sur table avec prises électriques et prises sur les marches d’escalier..

il n’y a actuellement que 12 places assises avec table alimentée en prises électriques dans tout le 3ème niveau, celui de la bibliothèque ! Les seules autres prises électriques visibles sont sur les marches des escaliers de cet étage.. Quand on sait que le succès des cafés du genre Expresso House vient justement de la possibilité de recharger son ordi ou son téléphone en plus du wifi, je ne comprend pas leur absence ici !

Escalier central circulaire

Il y a plusieurs zones avec table, canapé et même un café, mais aucune n’est équipée de prises électrique. Difficile d’imaginer de passer plusieurs heures avec son ordinateur pour travailler et emprunter des livres dans cet espace, autonomie et puissance étant incompatible dans les ordi premiers prix, surtout avec une batterie un peu vieillissante.

Zone de restauration du rez de chaussée, pas de prises électriques…

M’asseoir sur une marche pour travailler avec mon ordi portable sur les genoux, non merci ! Je pense que je n’investirai pas cet espace pourtant sympathique si j’ai besoin de travailler avec, les Expresso House et helmet.fi auront encore ma clientèle 😉

Vue du Expresso House de Mikonkatu, le 8 décembre 2018 à 20h, après ma visite de Oodi 😉

Porvoo le mercredi 12 décembre

Bonjour à tous,

Sur une belle proposition de Mounia, nous irons à Porvoo ce mercredi 12 décembre.

Dans ce charmant village, nous pourrons nous balader dans la vieille ville et ses environs, et profiter de l’ambiance festive de fin d’année.

Afin d’organiser au mieux le covoiturage, merci de confirmer au plus tôt votre participation et les éventuels véhicules disponibles.

Le départ se fera aux environs de 9h d’Helsinki (confirmation du lieu et de l’horaire après répartition dans les véhicules) et le retour vers 15h pour assurer la sortie d’école.

 

Porvoo 12/12