De Lauttasaari à Lehtisaari

Frais mais ensoleillé, la journée de mercredi s’annonce idéale pour notre balade hebdomadaire des « Francophones d’Helsinki ».

Le club de voile HSK et son restaurant Blue Peter à droite

Sorti(e)s par une porte de secours (Oups !) à l’arrière du centre commercial du métro de Lauttasaari, nous cheminons rapidement en direction du bord de mer côté Est pour exposer nos neurones aux merveilleux rayons du soleil.

Le parc citadin de Lauttasaari, vue Google Maps

Nous avons longé le port de Lautasaari et la marina du club de voile HSK. Je vous recommande le « lounas » du restaurant de HSK, le « Blue Peter » dont la terrasse est très agréable l’été.

La pointe Est, avec vue sur Sisä-Hattu

Le bord de mer n’est plus accessible jusqu’à la pointe à cause des chantiers navals de plaisance et des immeubles récents qui empiètent sur le domaine maritime !

La pointe Est et l’isthme qui relie Lauttasaari à l’île de Sisä-Hattu

Arrivé(e)s dans le parc et après un petit arrêt sur le banc d’un promontoire qui donne une vue imprenable en direction de Ruoholahti nous continuons vers la pointe Sud Est et l’île de Sisä-Hattu, le « Chapeau intérieur ».

Photo © Sophie – L’isthme habituellement sous l’eau, vue de Sisä-Hattu

Surprise ! la mer est si basse que l’île séparée par un bras de mer est ce mercredi reliée par un isthme. Cela va nous permettre d’y accéder sans nous mouiller ce qui n’est d’habitude faisable que l’hiver quand la mer est gelée.

Vue de l’isthme en direction de l’ouest

La baisse du niveau de la mer d’au moins 50 cm d’après les algues sur les rochers est due à une seiche hydrodynamique causée probablement par la haute pression atmosphérique de 1035 hPa et un régime particulier de vent sur la Mer Baltique.

Seiche hydrodynamique

La marée est d’ordinaire très faible à Helsinki (- de 10 cm) et de type « diurne », c’est à dire une seule basse et une seule haute mer par jour.

De Sisä-Hattu, vue vers le Sud

Nous avons profité de cet instant magique, je ne l’avais jamais observé sur Sisä-Hattu jusqu’à présent, pour explorer cette petite île et admirer la vue sur 360°. À part vers l’Est en direction de Ruoholahti, nous plongeons dans l’ambiance « archipel ensoleillé » sans réserve.

Le mirage des îles volantes dans le lointain..

Nous voyons les îles au loin comme volant au dessus de l’eau, un mirage ! La température de l’air est négative mais celle de la mer est encore positive et réchauffe l’air sec juste au dessus. Les couches superposées d’atmosphère ont des gradients de température et des indices de diffraction différents ce qui provoquent ce phénomène caractéristique du mirage.

Tuulee – 2015 – Juhana Santalainen – Lauttasaaren leijalautailijat ry

Découverte d’une plaque scellée sur un rocher, poème avec pour titre « Tuulee » que j’ose traduire par «Souffle le vent » et le nom de Juhana Santalainen (à la mémoire de ?) qui renvoie directement à l’association des kite-surfeurs Larukite de Lauttasaari, ce qui va bien avec 🙂 . Amatrices ou amateurs de traduction, n’hésitez à nous commenter cet article 😉

Katajaharjunniemi, en direction de Kaskisaari..

Poursuite de notre balade le long du bord de mer et de la découverte de la nature si proche de la ville, l’ADN d’Helsinki. Avec l’agréable compagnie des « Francophones d’Helsinki », c’est ce qui rend cette petite capitale européenne agréable à vivre, malgré son climat, ses longues nuits d’hiver et sa profonde différence de culture avec les pays latins…

Hevossaari et Haapasaari, vue de Katajaharjunniemi

Zap de Särkiniemi, la pointe Sud-ouest et voici la côte ouest de Lauttasaari que nous longeons jusqu’au parc Merikylpylän puisto. Nous effaçons de notre mémoire la traversée entre les immeubles pour rejoindre la rue Lahnalahdentie qui passe sous l’autoroute Länsiväylä et nous voilà dans la partie Nord de l’île, à Katajaharjunniemi.

Kaskisaari, Mustasaari et Hevossaari, vue de Katajaharjunniemi

Un premier pont, piéton, nous permet d’atteindre Kaskisaari. De ce pont nous voyons à l’Est, Mustasaari, l’île de loisir de la paroisse Luthérienne d’Helsinki, accessible l’été par une navette qui part non loin du mini-golf sur Hiekkarannantie et les petites îles de Hevossaari et de Haapasaari.

Keilaniemi, Espoo, vue du pont de Katajaharjunniemi vers Kaskisaari

Vers l’Ouest, c’est la ville d’Espoo avec au loin les immeubles de Keilaniemi, sa station de métro et les travaux sur Keha 1 qui n’en finissent pas !

La cote Ouest de Lehtisaari

Traversée rapide de Kaskisaari, il n’y a pas d’accès, au sud de l’île, au bord de mer qui est réservé à l’usage exclusif d’une quinzaine de « petites » propriétés et nous empruntons le pont routier pour Lehtisaari.

Lehtisaari, paisible..

Sur Lehtisaari, pas de privatisation des bords de mer et nous contournons l’île par la cote Ouest. De nouveau la nature paisible et l’impression d’être dans un autre univers, loin de toute civilisation..

Kalkkipaasi, vue de Lehtisaari avec au loin la centrale de Salmisaari

C’est bientôt la fin de notre périple et nous traversons l’île pour rejoindre la cote Est. Un dernier regard vers l’îlot de Kalkkipaasi..

Un dernier regard sur l’archipel de la baie de Seurasaarenselkä, Seurasaari en arrière plan..

Le bus 551 n’est pas loin, sur Kuusisaarentie, et en quelques minutes nous sommes de retour en centre ville avec encore dans les yeux toutes les images ensoleillées de l’archipel de la baie de Seurasaarenselkä.

Roselière de Lehtisaari, un petit bout de Kalkkipaasi et au loin Mustasaari

La suite nécessite d’être logué. Connectez-vous !

 

3 réflexions sur « De Lauttasaari à Lehtisaari »

  1. Merci pour cet article très réussi, précis, enlevé et plein d’infos intéressantes. Ravie de voir que la balade a été un succès.

  2. Merci Daniel! J’ai ainsi pu profiter de la balade, (l’air frais en moins) et en plus j’ai appris un nouveau mot: seiche hydrodynamique !( moi d’habitude je les mange les seiches…)
    Je vous ai fait coucou depuis mon hublot, mais pas sûr que vous m’ayez vue 😉 à très vite!

  3. Merci pour ce bel article, avec phénomène météo curieux…. On a marché sur vos pas ce week-end, mais en faisant le trajet inverse et un peu plus court : depuis Kuusisaari, ou on a trouvé deux musées intéressants : le musée d’art Didrichsen et la Villa Gyllenberg; on a continué ensuite par Lehtisaari et jusqu’au nord de Lautassaari. Effectivement, c’est une superbe balade ! (désolée pour les accents manquants mais j’ai un clavier finlandais; pas tout à fait azerty) A bientôt !

Les commentaires sont fermés.