Munkkiniemi-Espoo et retour

Le parcours du vendredi 26 octobre 2018

Ambiance hiver ce vendredi matin au terminus du tram 4, rue Saunalahdentie à Munkkiniemi. La température ressentie est de 0° C au « Cap du Moine » – traduction littérale de Martti 🙂 . Ce cap forme avec l’île de Kuusisaari (L’île aux épicéas), l’île de Lehtisaari (l’île aux feuilles) et Otaniemi une baie maritime presque fermée, la « large baie » de Laajalahti.

Bord de mer à Munkkiniemenranta

Notre parcours va dans l’autre sens en longeant le bord de mer en direction du nord-ouest de la baie. En attendant les derniers retardataires, – dont je fais partie – notre guide Sylvie accompagnée de son fidèle compagnon Barbouille fait découvrir aux présents les curiosités architecturales du quartier. Nous nous retrouvons tous rue du Hollandais – Hollantilaisenkatu – aux maisons très typées Pays Bas.

La plage du bois de Lankiniemi, vue vers l’Ouest

C’est parti pour notre balade de 8 km. Le chemin du bord de mer longe la rue Munkkiniemenranta – la plage de Munkkiniemi – dont l’autre côté est composé de superbes villas. Vue imprenable sur l’un des spots des habitués du kitesurf – en été, ou en hiver sur la glace !

La plage de Lankiniemi, vue vers l’Est, avec au loin à gauche, les hautes cheminées de Salmisaari

Nous quittons la « civilisation urbaine » au bout de cette rue pour le bois de Lankiniemi qui borde la baie. Et là, c’est une autre ambiance, celle d’une nature qui semble préservée – si l’on ne cherche pas dans le lointain les hautes cheminées de la centrale électrique à charbon de Salmisaari 😉

La passerelle pour l’île de Tarvo

Découverte d’une passerelle qui permet d’accéder à l’île de Tarvo. Chaque fois que je prenais l’autoroute de Turku je me demandais où était l’accès aux passerelles qui sont les seuls liens réels à cette petite île, l’autoroute ne faisant que la traverser. Merci Sylvie 🙂

Les pensées qui se prennent pour des violettes

La balade continue, toujours avec une allure rapide – pour nous réchauffer 😉 – et nous n’hésitons pas à franchir tous les obstacles derrière notre cheftaine de balade ! (photos suite privée). Une petite pause quand même devant « les pensées qui se prennent pour des violettes », commentaire avisé de notre mentor 😉

La roselière à l’extrémité ouest de Tarvo avec vue sur la 2ème passerelle

Au bout de l’île la deuxième passerelle apparaît, parallèle comme la première à l’autoroute de Turku. Elle nous indique que nous sommes déjà à Espoo. La petite île de Tarvo est partagée en son milieu avec Helsinki que nous venons de quitter.

Espoo, nous voilà !

Atterrissage sur la terre ferme d’Espoo à Pellavaniemi. Deux cents mètres plus loin nous découvrons le sauna à fumée de Tarvaspää, la maison-atelier du peintre Akseli Gallen-Kallela.

Le sauna à fumée de Tarvaspää

Le musée Ateneum d’Helsinki possède un certain nombre de ses œuvres dont le fameux triptyque « La Légende d’Aïno ». C’est le premier de ses tableaux consacrés au Kalevala. Il fait partie de la collection permanente du musée. Après #metoo, ce tableau qui représente le harcèlement du vieux Väinämöinen sur la jeune Aïno dévêtue n’est pas sans faire réagir certain(e)s 😉

Tarvaspää, la maison-atelier du peintre Akseli Gallen-Kallela

Après un rapide regard pour admirer la vue à travers la fenêtre du café – l’annexe en bois du « chateau » de Gallen-Kallela – nous redescendons la petite colline jusqu’à la rue Gallen-Kallelantie que nous empruntons. Plus loin, le pont qui traverse l’autoroute nous permettra d’atteindre la campagne de l’autre côté, plus sympathique et surtout moins bruyante.

Vue du café de Tarvaspää

Mi-parcours et nous voici dans les bois, sur le trajet de retour en direction de Munkkivuori. Une piste d’entrainement de l’hippodrome de Vermo situé non loin de là longe et croise notre chemin forestier. Arrivé(e)s à ce pont, nous sommes déjà revenu(e)s sur la commune d’Helsinki.

Helsinki, le retour !

Le pont franchit un des bras de la Iso Huopalahti (la grande baie du feutre ?) située au nord de l’île de Tarvo que nous avons traversée à l’aller. Petite pause photo pour la compagnie, histoire d’immortaliser les magnifiques reflets des bouleaux sur ce bras de mer.

Miroir d’automne sur la Iso Huopalahti

Par des chemins toujours boisés, nous contournons Talinranta, une sorte d’excroissance citadine de Munkkivuori. C’est « un mini-village » entouré de verdure, au sud du golf d’Helsinki. Pour ceux et celles qui souhaiteraient y aller à partir du centre ville, c’est l’arrêt Muusantori, le plus extrême – mais pas le terminus – de la ligne de bus 18, à l’opposé de Eira.

Un chemin boisé, vers Talinranta

Évitement de Munkkivuori par le sud. Nous quittons la nature en passant sous l’autoroute et c’est le retour dans Munkkiniemi, à coté de la « Saga Palvelutalo Munkkiniemi », la fameuse maison de retraite des « Petits Vieux d’Helsinki ». Livre au programme de notre dernier atelier lecture qui confirme, comme le panneau l’indique : Danger, petits vieux ! 🙂

Les petits vieux d’Helsinki, DANGER !

Dispersion de notre groupe non loin de l’arrêt « Laajalahden aukio » du tram 4 sur Munkkiniemen Puistotie : « lounas » pour certaines, tram, bus ou voitures pour les autres. Huit kilomètres de découverte de nature maritime et forestière où en quelques pas nous avons oublié la proximité de la cité. Notre imagination nous a transporté pendant cette matinée à des lieues d’Helsinki, dans une forêt, dans un archipel ou au bord d’un lac.

Archipel ou bord de lac ?

Merci Sylvie pour cette superbe promenade !

La suite des photos nécessite d’être logué. Connectez-vous !

3 réflexions sur « Munkkiniemi-Espoo et retour »

  1. Merci encore à Sylvie pour cette belle balade!
    Merci Daniel pour ton article renseigné, et merci à Hélène pour les précisions sur l’origine du nom « Munkkiniemi ».

  2. Quel plaisir de refaire la balade depuis mon canapé!
    Merci Sylvie de nous avoir guidés et de nous avoir fait passer sur les traces de ton histoire personnelle. J’ai eu l’impression d’être une aventurière en découvrant ces chemins qui m’étaient inconnus.
    Merci Daniel pour ce bel article et ces superbes photos!

Les commentaires sont fermés.